La Grotte du Lait

La Grotte du Lait

D’après une légende du Vie siècle, la Vierge se cacha dans cette grotte pendant le massacre des Innocents: en s’èloignant de la mangeoire, où elle avait mis son enfant à l’abri, elle espérait détourner les soupçons des bourreaux. Cette légende disparut rapidement et fut remplacée par une autre. Averti par un ange du danger qui menaçait Jésus et de la nécessité de se réfugier en Egypte, S. Joseph se mit immédiatament à faire les préparatifs du voyage et pressa de partir la Vierge occupée à allaiter son enfant. Dans la précipitation, quelqes gouttes de lait tombèrent sur le sol et, de rouge, la roche devint blanche.

En 2007 a ​​été achevée la restauration de la grotte, qui a nettoyé les murs et est retourné à la lumière originelle. La nouvelle église, construite au-dessus de la grotte antique, a été conçu par les architectes Louis Lions et Chiara Rovati, le travail réalisé avec le soutien des Slovaques fidèles et les Italiens. La Grotte du Lait est flanqué de monastère confié à la sœur des Adoratrices Perpétuelles du Très Saint Sacrement. Un couloir relie l'intérieur de la Grotte, avec la chapelle du Saint-Sacrement et de l'église supérieure: l'adoration eucharistique se poursuit tout au long de la journée et il est possible pour tous les pèlerins de s'arrêter là dans la prière silencieuse.

La Grotte du Lait

Au récit évangélique, la fantaisie populaire avaint ajouté un détail très humain. Depuis le Vie siècle, les chrétiens d’Europe et d’Orient connaissient des reliques qui provenaint de cette grotte: des fragments de roche pilvérisée et comprimée en petites formes. Ce type de confection est resté en usage jusqu’au début de ce siècle. Les deux premiers exemplaires connus sont celui d’Oviedo, où il a été apporté au VIIe siècle, et celui reçu par Charlemagne au début du IXe siècle e déposé dans une église de Picardie. En 1123, pendant le siège d’Ascalon, l’évêque Ascétin de Bethléem se rendit au camp de Baudouin II avec une relique de cette grotte. La roche avait pris des propriétés curatives; elle avait en particulier le pouvoir de donner du lait aux mères qui en étaient privées. Cette croyance populaire est signalée la première fois par Perdicas d’Ephèse (1250):à partir de ce moment, les reliques connurent une prodigieuse diffusion.

A la suite de ce morcellement de la roche, la grotte perdit peu à peu son aspect primitif et les deux latérales se trouvèrent agrandies. Abstraction faite de quelques témoignages très anciens, dont le premier remonte au Vie siècle, nous devons considérer comme certain que grotte était déja vénérée avant l’arrivée des croisés (Daniel 1106). Après les croisades, une communauté religieuse eut à coeur de maintenir ce culte marial spécial jusqu’en 1349-1353, époque où les musulmans endommagèrent gravement le monastère e lìéglise. Les franciscains remirent en honneur le sanctuaire e le culte qui y était attaché. Leur projet de construire, au-dessus et autour de la grotte, une église, un counvent, un campanile et un cimetière demeura longtemps sans exécution. Ce ne fut qu’en 1494 qu’ils purent effectuer des restaurations et renouveler l’autel. Un tremblement cipaux des édifices, qui étaient en assenz bonnes condictions, et la grotte resta presque ensevelie sous les ruines. L’hostilité des grecs orthodoxes et l’incroyable bureaucratie ottomane mirent obstacle à toutes les initiatives. Trouvant “trop anciens”les titres des latins, les Ottomans refusaient par exemple de reconnaître leurs droits. Les frères mineurs ne purent construire l’hospice et l’oratoire actuels qu’en 1871.

Le sanctuaire continue d’être l’objet d’une grande vénération et la croyance populaire ne s’est jamais éteinte: depuis seize siécle, les famme indigénes, tant chrétiennes que musulmanes, y vont toujours supplier la Vierge Marie de leur donner du lait abondant pour leurs enfants.

La Grotte du Lait

Le sanctuaire continue d’être l’objet d’une grande vénération et la croyance populaire ne s’est jamais éteinte: depuis seize siécle, les famme indigénes, tant chrétiennes que musulmanes, y vont toujours supplier la Vierge Marie de leur donner du lait abondant pour leurs enfants.

La Grotte du Lait